Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


La Ville de Saint-Lambert met ses drapeaux en berne en mémoire de l’ancien maire Guy Boissy

Jeudi 29 Juin 2017

Guy Boissy à l’inauguration du 150e anniversaire de Saint-Lambert le 1er juillet 2007À la suite de l’annonce du décès de Guy Boissy, la Ville de Saint-Lambert met ses drapeaux en berne en hommage à cet ancien maire et en témoignage de sa sympathie pour ses proches durement éprouvés. 

« C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de Guy Boissy. Saint-Lambert perd ainsi un de ses bâtisseurs dont l’implication pour sa communauté mérite hommage et reconnaissance. Au nom de mes collègues du conseil municipal et des employés de la Ville de Saint-Lambert, j’offre mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches », a déclaré le maire Alain Dépatie.

Élu maire d’abord en 1994, Guy Boissy est réélu par acclamation en 1998. Puis, il dirigera la municipalité jusqu’à sa fusion forcée avec Longueuil quelques années plus tard. 

Parmi ses réalisations majeures, rappelons-nous la rénovation de l’usine de filtration Le Royer, qui a permis à Saint-Lambert d’être cité en exemple. M. Boissy a aussi contribué au développement et au rayonnement de la bibliothèque. Nous lui devons notamment la mise sur pied de la Fondation des amis de la bibliothèque et la construction de l’annexe, qui a presque doublé la surface de l’édifice et a bonifié les services offerts.

De par sa profession d’optométriste et son rôle de marguiller à l’Église catholique Saint-Lambert, Guy Boissy a su se tisser une place particulière au sein de la communauté lambertoise allant bien au-delà de son rôle de maire.