Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


La Ville de Saint-Lambert signe l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques

Mercredi 4 Juillet 2018

Papillons monarquesAujourd’hui, le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur, a signé l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques, parrainé par la Fondation David Suzuki et la National Wildlife Federation (Fédération nationale pour la faune), et s’est engagé à prendre cinq mesures pour aider le monarque et d’autres pollinisateurs. La Ville de Saint-Lambert fait maintenant partie d’un regroupement international de maires et de dirigeants d’administrations locales engagés à protéger les populations en déclin de papillons monarques.

Si l’on trouve des monarques sur tout le territoire nord-américain — on en comptait environ un milliard en 1996 — leur nombre a considérablement diminué ces dernières années, en raison de nombreuses menaces, notamment la perte d’habitat attribuable à l’agriculture, à l’aménagement du territoire et à la conversion des terres agricoles. La dégradation de l’habitat d’hivernage au Mexique et en Californie a également eu des incidences néfastes sur l’espèce. Au Canada, le déclin du monarque peut être associé à la perte d’asclépiades dans certains secteurs le long du parcours migratoire du monarque.

« Les municipalités et arrondissements jouent un rôle critique dans la sensibilisation de la population aux enjeux qui menacent les papillons monarques ainsi que dans la création et la protection d’habitats naturels essentiels pour ramener les monarques en grand nombre au Québec, indique M. Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki. Nous saluons la Ville de Saint-Lambert de s’être engagée aujourd’hui à protéger les monarques sur l’ensemble de son territoire, geste qui inspirera sans doute plusieurs autres municipalités à emboiter le pas et qui contribuera à créer un immense effet papillon, et ce, à l’échelle du Québec ».

La Ville de Saint-Lambert a déjà pris quelques actions en ce sens, comme un règlement sur l’usage des pesticides ainsi que la réalisation d’un jardin de pollinisateurs. Elle vise aussi comme objectif de développement durable à favoriser la biodiversité dans ses espaces verts, notamment en utilisant davantage d’espèces indigènes dans ses aménagements et en sensibilisant les citoyens et les gestionnaires d’immeubles sur l’utilisation de la végétation indigène. À ce titre, en 2017 et encore ce printemps, des semences et plants d’asclépiade ont été distribués auprès des citoyens. Leur participation sera maintenant utile pour localiser les plants d’asclépiades sur le territoire par le biais des plates-formes en ligne de géolocalisation.

« Considérant l’importance que nous accordons déjà à cet enjeu, c’est avec grand plaisir que nous nous engageons formellement à contribuer à la restauration des habitats du monarque en poursuivant l’implantation de mesures de protection de l’espèce et en encourageant les citoyens à participer à cet effort afin que ce magnifique papillon puisse à nouveau prospérer sur tout le continent », a précisé le maire Pierre Brodeur.

Ainsi, la Ville de Saint-Lambert s’engage à réaliser à court et moyen terme les actions suivantes, lesquelles proviennent des 24 engagements des maires pour la sauvegarde des monarques au Canada :

  1. Cibler les secteurs à maintenir à l’état de prairie fleurie de qualité pour l’alimentation des papillons adultes et des chenilles avec les employés des services municipaux responsables;
  2. Appliquer des principes de gestion intégrée des terres pour réduire l’élimination des plantes à fleurs indigènes (notamment en bordure des routes et par des espèces exotiques envahissantes) et limiter l’utilisation d’herbicides et autres pesticides;
  3. Favoriser la plantation de bosquets d’asclépiades et de plantes nectarifères en bordure de sites de démonstration symbolique (bâtiments municipaux, jardin communautaire, etc.);
  4. Inviter les écoles et les citoyens à soumettre leurs observations de monarques à des plateformes telles que eButterfly (www.ipapillon.ca) et Monarchwatch (www.monarchwatch.org) afin de mieux cibler les sites de rassemblement des papillons, participer à des programmes pédagogiques et suivre les activités du Plan nord-américain de conservation du papillon Monarque (PNACM);
  5. Modifier le règlement sur les nuisances et herbes hautes afin de retirer les aménagements pour pollinisateurs des sites visés et viser les espèces nuisibles (herbe à la puce, herbe à poux, panais sauvage, etc.).

La Fondation David Suzuki travaille avec plusieurs partenaires canadiens, dont Espace pour la Vie, afin de promouvoir l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques partout au Canada. Des villes et municipalités s’engagent à créer un habitat et à sensibiliser leurs citoyens à ce qu’ils peuvent faire à la maison et dans leur collectivité pour aider le monarque. Les maires qui participants s’engagent à prendre au moins 3 des 24 mesures visant à aider à sauvegarder les papillons monarques. L’aménagement, à l’hôtel de ville, d’un jardin de démonstration attirant les monarques, la conversion de terrains abandonnés en habitat pour le monarque ou encore la modification des calendriers de tonte de la pelouse pour favoriser la croissance des asclépiades ne sont que quelques-unes des mesures qui peuvent être prises.

« Les maires et d’autres élus municipaux jouent un rôle clé dans la promotion de la conservation des papillons monarques dans milieux urbains et les banlieues, a déclaré Collin O’Mara, président et chef de la direction de la National Wildlife Federation. En unissant nos efforts, nous pourrons faire en sorte que les enfants qui vivent sur le parcours migratoire des monarques auront l’occasion d’observer ces majestueux papillons dans leur cour arrière et dans leur collectivité ».

À propos de l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques

Pour en savoir plus sur l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques au Canada, visitez le www.davidsuzuki.org/villesmonarques

L’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques est une initiative nord-américaine visant à encourager les maires et les dirigeants d’administrations locales à prendre des mesures communautaires pour contribuer à la sauvegarde de ces papillons. Lancé en 2015 aux États-Unis par la National Wildlife Federation, le projet a été élargi pour inclure le Canada et le Mexique avec le soutien de la Commission de coopération environnementale. La Fondation David Suzuki parraine l’engagement au Canada et au Québec et Profauna assume ce rôle au Mexique. Pour en savoir plus sur l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques, visitez le site www.nwf.org/TriNationalMMP (en anglais).