Le mode accessibilité augmente les contrastes pour les personnes ayant des difficultés visuelles.


Développement durable

Le développement durable est un concept large qui vise à répondre à 16 principes clés comme la santé et la qualité de vie, la protection de l’environnement, pollueur-payeur, etc. Ce concept exige donc une vision large. Pour une municipalité, il s’agit d’offrir un cadre de vie de qualité à l’ensemble des citoyens d’aujourd’hui et de demain, et ce, de façon efficace et cohérente sur les plans économique, social, environnemental et de la gouvernance. 

Pour ce faire, différents processus peuvent être mis en place par la municipalité, entre autres, pour limiter son empreinte écologique, être plus efficiente ou susciter davantage la participation et l’engagement des citoyens.

Plan de développement durablePlan de développement durable

Dès 2010, la Ville de Saint-Lambert a souhaité intégrer des pratiques de développement durable dans son mode de gestion. Ainsi, le comité environnement s’est penché sur cette question afin de présenter au conseil municipal des recommandations devant servir de fondement pour ses actions futures en matière d’environnement. Afin de s’assurer d’être sur la bonne voie, la Ville a par la suite examiné les meilleures pratiques de villes au Québec, au Canada et à l’étranger qui ont déjà amorcé des initiatives de développement durable et a tiré de cette étude des suggestions pour Saint-Lambert. 

Ainsi est né en 2012 le premier Plan de développement durable de la Ville de Saint-Lambert, développé en collaboration avec Équiterre. Il comporte six axes d’intervention : la gestion municipale, l’efficacité énergétique et les gaz à effet de serre, la mobilité durable, l’eau, les matières résiduelles et les espaces verts. À l’intérieur de ses axes d’intervention sont réparties 12 orientations et 68 actions devant être réalisées entre 2012 et 2016. 

Bilan positif

Son tout premier Plan de développement de développement durable se terminant en 2016, la Ville de Saint-Lambert a décidé d’en effectuer le bilan et il est somme toute très positif!

Plus de 79 % des actions prévues à son plan d’action ont été complétées ou sont en cours de réalisation.

En chiffres, cela se traduit par 32 actions réalisées, 20 actions en cours, 2 actions ajoutées en cours de route et complétées et enfin, 14 actions restant à réaliser. Les faits saillants de ces activités vous sont présentés ci-dessous.

Brigade vertePrésence d’une brigade verte estivale

Une patrouille verte d’un ou deux étudiants a été reconduite chaque année depuis 2013. Des animations ont été développées sur l’eau, les déchets, la biodiversité et elles ont eu lieu dans les camps de jour et des événements (Marché public, Jeudi de la place, etc.). Des patrouilles en vélo ont aussi permis de distribuer des accroches-portes et de donner des constats d’infraction aux contrevenants à la réglementation municipale en matière d’environnement.

Procédure d’achat de produits d’entretien écoresponsables

La procédure a été mise en place en 2012 afin de s’assurer que l’administration municipale et ses fournisseurs réduisent au maximum leur utilisation de produits nocifs pour l’environnement.

Inventaire et plan de réduction des gaz à effet de serre (GES) 2012-2018

Le 15 mars 2016, le conseil municipal a adopté l’inventaire et le plan de réduction des GES de l’agglomération de Longueuil, incluant le plan d’action pour Saint-Lambert. Un objectif de réduction de 18 % des GES a été fixé. Toutefois, le constat est qu’il est requis de mieux le diffuser à l’interne.

Ruche

Projets-pilotes en agriculture urbaine

Le jardin communautaire au parc Lespérance sera bonifié et sa gestion évolue en fonction des orientations du réaménagement du parc. Des ruches urbaines sont présentes sur le toit des travaux publics depuis 2014 et des activités de sensibilisation avec les citoyens et les employés ont lieu au cours de chaque saison. Un projet d’aménagement de plantes comestibles a eu lieu à l’école des Saints-Anges en 2015 et des développements sont en cours avec les écoles.

Engagement envers l’utilisation judicieuse de l’eau potable selon la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable

La cible de consommation d’eau potable fixée par la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable pour Saint-Lambert est 409 litres par personne par jour en 2017 (ou 149,3 m3/an). Au moment de mettre en place le Plan de développement durable, en 2011, la consommation d’eau potable était de 745 litres par personne par jour!

Depuis, elle a diminué chaque année, grâce à la détection des fuites, à un règlement sur l’usage de l’eau potable et à un programme incitatif au remplacement de toilettes et de trousses d’économie d’eau potable. Il reste encore de grands efforts à faire pour améliorer notre connaissance du réseau souterrain et rationaliser notre utilisation d’eau.

Composteur communautaireRéseau de composteurs communautaires

Le compostage domestique est encouragé depuis 2013 avec la vente de composteurs subventionnés par la ville. Jusqu’à présent, 450 composteurs ont été acquis par les citoyens. La Ville offre aussi des formations sur le compostage depuis 2014 et a implanté des stations de compostage communautaire dans des parcs (1 en 2013 et 2 en 2014). En 2015, c’était 75 familles qui utilisaient ces équipements de façon régulière.

Instauration d’une journée de l’arbre et publication d’un guide de l’arbre

Depuis 2012, une journée de vente d’arbres est organisée annuellement, ce qui a permis de distribuer 764 arbres aux citoyens. Pour aider les citoyens à faire de meilleurs choix et à bien entretenir leurs arbres, un guide municipal du choix d'arbres à planter a été développé en 2013. Il est disponible gratuitement en ligne.

Vente d'arbresAdoption d’une politique de l’arbre et de sa charte de l’arbre 

Adoptée en juin 2012, cette politique et sa charte de l’arbre seront mises en œuvre jusqu’en 2018. Elle guide à la fois l’intervention municipale et la contribution des citoyens à cette richesse collective.

Diversification de la foresterie urbaine

La foresterie urbaine subit l’épidémie de la présence de l’agrile du frêne. Le plan de gestion de l’agrile du frêne a mis l’accent sur l’abattage des frênes morts, le traitement d’individus remarquables et la plantation d’essences diversifiées afin d’assurer la résilience à long terme de notre forêt urbaine.

Mesures d’apaisement de la circulation pour favoriser la mobilité active

Depuis la mise en place du Plan de développement durable, plusieurs mesures d’apaisement sont intégrées à travers la ville (marquage au sol, avancé de trottoir, bollard, etc.).

Vision intégrée

Le développement d’actions pour les prochaines années inclura une réflexion sur les modalités d’intégration des principes du développement durable au sein de l’appareil municipal (gouvernance, budget, définition des projets, approvisionnement, etc.) pour éviter un fonctionnement en silos. 

Cette approche requerra toutefois la mobilisation des élus, des équipes municipales et des citoyens pour assurer une pleine compréhension du concept, une adhésion et un respect des orientations qui seront définies. Le développement durable deviendra ainsi un enjeu au cœur des décisions municipales.

Prochaines étapes

Ce bilan maintenant réalisé, la Ville de Saint-Lambert travaillera au cours des prochains mois à développer un nouveau plan d’action. La démarche commencera dès le printemps 2018 par une consultation citoyenne qui se fera conjointement avec le développement de la vision 2035 visant à la révision du plan d’urbanisme. L’objectif sera la mise en œuvre du nouveau plan d’action dès 2019.

En savoir plus

Vous pouvez consulter le bilan complet du Plan de développement durable 2012-2016. 

logo PDF Bilan complet du Plan de développement durable 2012-2016